La phytoremédiation au service de l’agriculture urbaine

DSC_6427

Le 12 décembre 2013, un arrêté du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a fixé un subside destiné à mettre la phytoremédiation au service de l’agriculture urbaine en région de Bruxelles-Capitale.

Le 13 janvier 2014, l’étude a démarré officiellement et des expériences ont été menées sur trois friches polluées. Le rapport intermédiaire concernant ce projet est disponible ici:

Rapport Intermédiaire “La phytoremédiation au service de l’agriculture urbaine”

L’équipe qui mène ce projet est composé de :
- Simon De Muynck et Stephan Kampelmann pour le compte du Centre d’Ecologie Urbaine ASBL (CEU ASBL).
- Nausicaa Noret et Thomas Drouet pour le compte du Laboratoire d’Ecologie Végétale et de Biogéochimie de l’ULB.
-
Le Comité d’Accompagnement est composé de :
- Représentant(s) du cabinet de l’environnement et de l’agriculture
- Bernard Lemaire, chef du service assainissement et de gestion des risques de sols (IBGE)
- Grégory Van Roy, responsable des instruments financiers de la Division Sols (IBGE).
- Saïd El Fadili, chef de la sous-division sols (IBGE).
- Rachelle Rubert : Chef de service, Division Espaces Verts (IBGE).

Documentation du workshop phytoremédiation

Le 19 février 2013, le Centre d’Ecologie Urbaine ASBL organisait le premier Workshop phytoremédiation à Bruxelles, en ses locaux.

Nous sommes ravis de la tournure qu’ont pris les évènements et tenons à remercier sincèrement les participants pour leur présence et surtout, pour leur participation active.

La journée a permis de définir plus précisément le concept polymorphe des phytotechniques de dépollution du sol. Elle a fait voir, grâce aux interventions des chercheurs francophones les plus à la pointe dans le domaine, le chemin qu’il reste à parcourir pour entrevoir la dépollution du sol par les plantes de façon plus concrète.

Il semble que la technique de l’arbre à décision soit la plus pertinente, à l’avenir, pour dresser le panorama le plus complet de toutes les techniques existantes, en fonction des nombreux paramètres à prendre en compte (objectifs, normes, types de sols, types de polluants, amendements éventuels, techniques de cultures etc.).

Sachez d’ores et déjà que le Centre d’Ecologie Urbaine ASBL projette d’organiser un workshop davantage axé sur l’action, sur les possibilités concrètes de mise en pratiques des phytotechniques de dépollution des sols, en invitant un panel d’intervenants européens qui mettent déjà en œuvre, chaque jour, ces techniques.

Restez donc attentifs, le Centre vous réservera encore bien des surprises.

Documentation du workshop:

Présentation générale du workshop

Compte-rendu

Supports visuels des intervenants

Entretiens audios

Photos de la journée